Comment évaluer le risque des prêts aux petites entreprises au Canada?

Presque tous les propriétaires de petites entreprises ont recours à un prêt à un moment ou un autre de leur parcours professionnel. Cette décision a des effets sur le plan psychologique. Elle peut entraîner des sentiments négatifs et des doutes.

Serai-je capable de rembourser cette somme? Qu’adviendra-t-il si j’utilise tous les fonds et que je ne fais pas de profit? Est-ce que je gère mal cette entreprise? Est-ce que le fait que je contracte un prêt sera perçu négativement? Pouvons-nous nous permettre d’emprunter de l’argent? Notre demande de financement sera-t-elle approuvée?

Votre liste est peut-être encore plus longue. La bonne nouvelle est qu’il y a une méthode pratique, logique et analytique pour répondre définitivement à ces questions. Voici trois façons d’évaluer le risque d’un prêt.

1. Faire appel à des experts financiers

Pour économiser temps et argent, vous avez la possibilité de tirer parti des processus existants de sociétés de prêts afin d’évaluer le risque de l’emprunt. Ceci vous permet de déterminer si vous pouvez obtenir un prêt et de savoir à combien il s’élèverait.

Une fois que vous connaissez le montant et le taux d’intérêt, vous avez une bonne indication de votre risque en tant qu’emprunteur ou emprunteuse. En effet, les prêteurs combinent divers facteurs associés à la comptabilité, aux finances et à l’actuariat pour évaluer la possibilité que vous ne puissiez pas rembourser le prêt. À titre de propriétaire de petite entreprise, vous n’avez peut-être pas l’expérience nécessaire pour effectuer cette estimation par vous-même. Vous pouvez donc obtenir un devis rapide dans le but de connaître votre niveau de risque; pour ce faire, vous n’avez qu’à remplir un formulaire de demande sans obligations. Ce processus ne vous engage à rien.

En tant que chef de file du financement des petites entreprises au Canada, nous évaluons le risque des emprunteurs chaque jour. Comment? En analysant vos états financiers à l’aide de nos modèles mathématiques éprouvés. Si le risque qui en ressort est trop élevé, nous refuserons votre demande et vous expliquerons pourquoi. Ainsi, si vous recevez une réponse négative de notre part, vous pouvez en conclure que vous aurez de la difficulté à emprunter de l’argent auprès d’une société de prêts, du moins jusqu’à ce que votre situation change. Par conséquent, vous devriez explorer d’autres options pour obtenir des fonds.

2. Examiner le processus d’approbation du prêt

Dans le domaine du financement, nous faisons de l’argent seulement si vous en faites aussi. Étant donné ce lien direct, lorsque vous ne pouvez pas rembourser votre prêt, nous subissons également une perte. Pour éviter cette situation (le risque de créances irrécouvrables), nous tentons toujours d’évaluer la possibilité qu’un emprunteur ou une emprunteuse ne puisse pas effectuer ses paiements.

Examinons maintenant comment les sociétés de prêts prennent de telles décisions, c’est-à-dire en se fondant sur quels facteurs.

Chez Thinking Capital, nous étudions :

  • L’information sur le compte d’entreprise;
  • Le volume de ventes;
  • Le secteur professionnel.

Ces trois données nous permettent de prédire la capacité de votre entreprise à faire de l’argent. Si vous réalisez un profit, vous serez en mesure de nous rembourser dans le délai convenu (la période d’amortissement).

3. Mesurer les variables

Aimeriez-vous mesurer votre rendement professionnel afin de prendre de meilleures décisions en ce qui a trait à l’argent? Si oui, consultez les états financiers de votre entreprise, qui permettent de mieux comprendre le risque associé au crédit. En effet, ces relevés réunissent tous les chiffres de votre commerce et vous donnent un aperçu de la manière dont circulent vos liquidités.

Ceci vous permet de mesurer le risque possible d’un emprunt. Tout d’abord, effectuez une simulation en incluant le prêt potentiel dans vos états financiers, puis examinez le bilan pour voir les effets. Si votre entreprise semble capable d’assumer ce passif et fait tout de même un profit à la fin de la période d’amortissement, le prêt représente un faible risque.

Détenez-vous une entreprise?

Assurez-vous d’avoir le financement nécessaire pour gérer votre trésorerie.

Faites une demande maintenant!